Jubliana Sitompul
Pendidikan Bahasa Prancis

Published : 33 Documents
Articles

Found 33 Documents
Search

LA COMPETENCE DE TRANSFORMER LA PHRASE VERBELE EN PHRASE NOMINALE Panjaitan, Elisabeth; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 2 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar

Abstract

Cette recherche s’agit de la compétence de transformer la phrase verbale en phrase nominale en utilisant des techniques de nominalisation du verbe qui est formée par le suffixe. Le but de cette recherche est de connaître la compétence et les fautes des étudiants du quatrième semestre de l’année scolaire 2011/2012 de la section française du département étranger de la faculté des lettres et des arts de l’Unimed de  transformer la phrase verbale en phrase nominale en utilisant des techniques nominslisation du verbe qui est formée par le suffixe, tiré de la teorie de Goosse, André et Pécheur Jacques. Dans cette recherche la méthode utilisée est la méthode descriptive qualitative.Cette recherche a lieu à l’Unimed à la section française de l’année scolaire 2011/2012, en mai 2012. Le totale de des étudiants du quatrième semestre est 45 personnes, la population dans cette recherche se compose de 38 personnes qui ont déja réussi á la matière d’enseignement d’expresion écrire1, 2, 3 et l’échantillon se compose de 28 personnes. Le resulttat montre que la compétence des étudiants du quatrième semestre de l’année scolaire 2011/2012 de la section française à l’Unimed de transformer la phrase verbale en phrase nominale en utilisant des techniques de nominalisation du verbe formé par le suffixe est 64,14 % le chiffre se trouve dans la catégorie Incompétent (E). Cette situation se produit parceque la plupart des étudiants ne connaissent pas bien le changement du verbe au nom et plupart des étudiants ne connaissent pas bien le changement d’article au complément du nom dans la phrase nominale. La faute la plus dominante qui est faite par les étudiants se trouve dans l’utilisantion du suffixe –(e)ment.
ANALYSE DE LA PHRASE ASYNDÉTIQUE DANS LES PROVERBES FRANÇAIS Sirait, Meilisa; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 1 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar

Abstract

   Le but de cette recherche est  de montrer les phrases asyndétiques dans les proverbes qui pourraient être insérées la conjonction, savoir les conjonctions qui pourraient relier les propositions de la phrase asyndétique dans ces proverbes et décrire le niveau de compréhension de la phrase asyndétique dans les proverbes français, après avoir inséré la conjonction.   La méthode de cette recherche est la méthode descriptive   qualitative. Les données sont accumulées à partir de quelques sources, ce sont : le receuil de proverbes français avec le thème d’amours, d’argents, de Dieu, de femmes et d’hommes. Puis, analyser la phrase asyndétique du proverbe français.               Le résultat indique qu’on a trouvé soixante-deux phrases asyndétiques dans le proverbe français qui n’utilisent pas la conjonction, elles sont seulement séparées par le virgule(,) et ces phrases pourraient être insérées la conjonction. Donc, les conjonctions qui pourraient relier les propositions sont les conjonctions de coordination, ce sont : les termes copulatifs (et, ni, puis, alors), disjonctifs (ou, ou bien), adversatifs (mais, cependant), causal (car), consécutifs (donc, c’est pourquoi, par conséquent), puis les conjonctions simples de subordination, ce sont : comme, quand. Et après elles sont réliées par la conjonction convenable, les proverbes sont plus facile à comprendre.
ANALYSE DES ERREURS DES ÉTUDIANTS DE TRADUIRE L’ÉQUIVALENCE LEXICALE DANS LA PHRASE FRANÇAISE EN INDONESIENNE Simatupang, Fraderik Hansen; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 1 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar

Abstract

Cette recherché est une recherche sur l’analyse des erreurs des étudiants de traduire l’équivalence lexicale dans la phrase française en Indonésienne. Le  but de cette recherché est de savoir les formes de l’équivalence lexicale dans la phrase française et de décrire les fautes faites par les étudiants. L’équivalence lexicale dans la phrase française est divisée en 7 parties, ce sont : le verbe au verbe, le verbe au nom, le verbe à l’adverbe, le nom à l’adjectif, le nom au nom, l’adjectif à l’adjectif, et le nom personnage au nom d’une chose.La méthode utilisée est la méthode descriptive qualitative. La source de donnés de ce mémoire est prise dans la difficulté des étudiants du cinquième semestre de traduire l’équivalence lexicale dans la phrase française en Indonésien dans le cours de Version.Pour analyser des données,  premièrement  l’auteur  cherche les fautes qui sont faites par les étudiants de traduire les phrases françaises en Indonésienne dans le cours. Ensuite, on a corrigé et a identifié attentivement la traduction qui est faite par les étudiants. Puis faire l’analyse des erreurs des étudiants de la traduire. Enfin, on a tiré une conclusion.Le résultat indique qu’on a trouvé quelques erreurs faites par les étudiants de traduire l’équivalence lexicale dans la phrase française en Indonésienne. Beaucoup de phrases qui contiennent de la forme d’équivalence lexicale ne sont pas bien traduit par les étudiants. Ces erreurs peuvent être trouvées dans les formes du « verbe au verbe » sont 36,67%, du « verbe au nom » sont 43,25%, du « verbe à l’adverbe » sont 47,5%, du « nom à l’adjectif »  sont 38,34%, du « nom au nom » sont 51,67%, de « l’adjectif à l’adjectif » sont 73,33%, et du « nom personnage au nom d’une chose » sont 9,75%.
EQUIVALENCE DU TEMPS DU VERBE DANS LA TRADUCTION DU ROMAN « LES MOTS » MUNTE, JAHNA RINA BELLA; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 1 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar

Abstract

Cette recherche a pour but de connaître l’équivalence du temps du verbe imparfait de langue source c’est le français en langue cible c’est l’indonésien dans le roman “Les Mots” par Jean Paul Sartre et dans sa traduction “Kata-Kata”. L’imparfait qui est un temps du verbe que l’on emploie pour parler ce qui est arrivé dans le passé peut aussi exprimer le temps présent et le temps futur dans le  passé. La méthode qu’on utilise dans cette recherche est la méthode descriptive qualitative. La source des données de ce mémoire est le roman “Les Mots” par Jean Paul sartre et sa traduction “Kata-Kata” par Forum Jakarta Paris. Dans le procès d’analyser les données, premièrement l’auteur cherche tous les verbes qui sont au temps imparfait, et puis analyse le temps qui est exprimé par les verbes trouvés au temps imparfait et les classifie. Ensuite, l’auteur analyse et explique ses équivalences dans le roman traduit. Et en fin, l’auteur fait la conclusion entièrement. Le résultat de cette recherche montre que le temps imparfait n’exprime pas seulement le temps passé, mais il peut également exprimer le temps présent et le temps futur dans le passé et aussi, que l’ixistance du temps imparfait dans la langue cible provoque le changement de classe de mot.
ANALYSE CONTRASTIVE DE LA CONJONCTION DE L’ HYPOTHÈSE EN FRANÇAIS ET EN INDONÉSIEN PURBA, IMELDA WATI; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 3 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar

Abstract

Les but de cette recherche est de trouver les ressemblances et le différences de l’hypothèse en français et en indonésien. Cette recherche  utilise la méthode qualitative descriptive.Les données sont collectées en utilisant la technique de documentation. C’est-à-dire on lit et l’analyse quelques références qui sont justifieés. Dans cette recherché l’auteur concentre l’anttention sur les resemblances et les différences de l’hypothèse en français et en indonésien. Pour analyser des données, premièrement l’auteur  explique la définition du hypothèse, la forme du hypothèse, la fonction ou la signification du hypothèse.Puis, on explique on explique la définition , la forme, et la classification du hypothèse en farnçais et en indonésien, et enfin tire la conclusion.
LA COMPETENCE DE TRANSFORMER LA PHRASE VERBELE EN PHRASE NOMINALE Panjaitan, Elisabeth; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 2 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar | Full PDF (74.483 KB)

Abstract

Cette recherche s’agit de la compétence de transformer la phrase verbale en phrase nominale en utilisant des techniques de nominalisation du verbe qui est formée par le suffixe. Le but de cette recherche est de connaître la compétence et les fautes des étudiants du quatrième semestre de l’année scolaire 2011/2012 de la section française du département étranger de la faculté des lettres et des arts de l’Unimed de  transformer la phrase verbale en phrase nominale en utilisant des techniques nominslisation du verbe qui est formée par le suffixe, tiré de la teorie de Goosse, André et Pécheur Jacques. Dans cette recherche la méthode utilisée est la méthode descriptive qualitative.Cette recherche a lieu à l’Unimed à la section française de l’année scolaire 2011/2012, en mai 2012. Le totale de des étudiants du quatrième semestre est 45 personnes, la population dans cette recherche se compose de 38 personnes qui ont déja réussi á la matière d’enseignement d’expresion écrire1, 2, 3 et l’échantillon se compose de 28 personnes. Le resulttat montre que la compétence des étudiants du quatrième semestre de l’année scolaire 2011/2012 de la section française à l’Unimed de transformer la phrase verbale en phrase nominale en utilisant des techniques de nominalisation du verbe formé par le suffixe est 64,14 % le chiffre se trouve dans la catégorie Incompétent (E). Cette situation se produit parceque la plupart des étudiants ne connaissent pas bien le changement du verbe au nom et plupart des étudiants ne connaissent pas bien le changement d’article au complément du nom dans la phrase nominale. La faute la plus dominante qui est faite par les étudiants se trouve dans l’utilisantion du suffixe –(e)ment.
ANALYSE DE LA PHRASE ASYNDÉTIQUE DANS LES PROVERBES FRANÇAIS Sirait, Meilisa; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 1 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar | Full PDF (49.953 KB)

Abstract

Le but de cette recherche est  de montrer les phrases asyndétiques dans les proverbes qui pourraient être insérées la conjonction, savoir les conjonctions qui pourraient relier les propositions de la phrase asyndétique dans ces proverbes et décrire le niveau de compréhension de la phrase asyndétique dans les proverbes français, après avoir inséré la conjonction. La méthode de cette recherche est la méthode descriptive  qualitative. Les données sont accumulées à partir de quelques sources, ce sont : le receuil de proverbes français avec le thème d’amours, d’argents, de Dieu, de femmes et d’hommes. Puis, analyser la phrase asyndétique du proverbe français. Le résultat indique qu’on a trouvé soixante-deux phrases asyndétiques dans le proverbe français qui n’utilisent pas la conjonction, elles sont seulement séparées par le virgule(,) et ces phrases pourraient être insérées la conjonction. Donc, les conjonctions qui pourraient relier les propositions sont les conjonctions de coordination, ce sont : les termes copulatifs (et, ni, puis, alors), disjonctifs (ou, ou bien), adversatifs (mais, cependant), causal (car), consécutifs (donc, c’est pourquoi, par conséquent), puis les conjonctions simples de subordination, ce sont : comme, quand. Et après elles sont réliées par la conjonction convenable, les proverbes sont plus facile à comprendre.
ANALYSE DES ERREURS DES ÉTUDIANTS DE TRADUIRE L’ÉQUIVALENCE LEXICALE DANS LA PHRASE FRANÇAISE EN INDONESIENNE Simatupang, Fraderik Hansen; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 1 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar | Full PDF (82.261 KB)

Abstract

Cette recherché est une recherche sur l’analyse des erreurs des étudiants de traduire l’équivalence lexicale dans la phrase française en Indonésienne. Le  but de cette recherché est de savoir les formes de l’équivalence lexicale dans la phrase française et de décrire les fautes faites par les étudiants. L’équivalence lexicale dans la phrase française est divisée en 7 parties, ce sont : le verbe au verbe, le verbe au nom, le verbe à l’adverbe, le nom à l’adjectif, le nom au nom, l’adjectif à l’adjectif, et le nom personnage au nom d’une chose.La méthode utilisée est la méthode descriptive qualitative. La source de donnés de ce mémoire est prise dans la difficulté des étudiants du cinquième semestre de traduire l’équivalence lexicale dans la phrase française en Indonésien dans le cours de Version.Pour analyser des données,  premièrement  l’auteur  cherche les fautes qui sont faites par les étudiants de traduire les phrases françaises en Indonésienne dans le cours. Ensuite, on a corrigé et a identifié attentivement la traduction qui est faite par les étudiants. Puis faire l’analyse des erreurs des étudiants de la traduire. Enfin, on a tiré une conclusion.Le résultat indique qu’on a trouvé quelques erreurs faites par les étudiants de traduire l’équivalence lexicale dans la phrase française en Indonésienne. Beaucoup de phrases qui contiennent de la forme d’équivalence lexicale ne sont pas bien traduit par les étudiants. Ces erreurs peuvent être trouvées dans les formes du « verbe au verbe » sont 36,67%, du « verbe au nom » sont 43,25%, du « verbe à l’adverbe » sont 47,5%, du « nom à l’adjectif »  sont 38,34%, du « nom au nom » sont 51,67%, de « l’adjectif à l’adjectif » sont 73,33%, et du « nom personnage au nom d’une chose » sont 9,75%.
EQUIVALENCE DU TEMPS DU VERBE DANS LA TRADUCTION DU ROMAN « LES MOTS » MUNTE, JAHNA RINA BELLA; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 1 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar | Full PDF (58.443 KB)

Abstract

Cette recherche a pour but de connaître l’équivalence du temps du verbe imparfait de langue source c’est le français en langue cible c’est l’indonésien dans le roman “Les Mots” par Jean Paul Sartre et dans sa traduction “Kata-Kata”. L’imparfait qui est un temps du verbe que l’on emploie pour parler ce qui est arrivé dans le passé peut aussi exprimer le temps présent et le temps futur dans le  passé. La méthode qu’on utilise dans cette recherche est la méthode descriptive qualitative. La source des données de ce mémoire est le roman “Les Mots” par Jean Paul sartre et sa traduction “Kata-Kata” par Forum Jakarta Paris. Dans le procès d’analyser les données, premièrement l’auteur cherche tous les verbes qui sont au temps imparfait, et puis analyse le temps qui est exprimé par les verbes trouvés au temps imparfait et les classifie. Ensuite, l’auteur analyse et explique ses équivalences dans le roman traduit. Et en fin, l’auteur fait la conclusion entièrement. Le résultat de cette recherche montre que le temps imparfait n’exprime pas seulement le temps passé, mais il peut également exprimer le temps présent et le temps futur dans le passé et aussi, que l’ixistance du temps imparfait dans la langue cible provoque le changement de classe de mot.
ANALYSE CONTRASTIVE DE LA CONJONCTION DE L’ HYPOTHÈSE EN FRANÇAIS ET EN INDONÉSIEN PURBA, IMELDA WATI; Sitompul, Jubliana
HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis Vol 1, No 3 (2012): HEXAGONE
Publisher : HEXAGONE Jurnal Pendidikan, Linguistik, Budaya dan Sastra Perancis

Show Abstract | Original Source | Check in Google Scholar | Full PDF (79.183 KB)

Abstract

Les but de cette recherche est de trouver les ressemblances et le différences de l’hypothèse en français et en indonésien. Cette recherche  utilise la méthode qualitative descriptive.Les données sont collectées en utilisant la technique de documentation. C’est-à-dire on lit et l’analyse quelques références qui sont justifieés. Dans cette recherché l’auteur concentre l’anttention sur les resemblances et les différences de l’hypothèse en français et en indonésien. Pour analyser des données, premièrement l’auteur  explique la définition du hypothèse, la forme du hypothèse, la fonction ou la signification du hypothèse.Puis, on explique on explique la définition , la forme, et la classification du hypothèse en farnçais et en indonésien, et enfin tire la conclusion.